logotype

Malakoff et le Baromètre 2019 des villes cyclables de la FUB

articl imag baro MLK 2019 WEB

Les résultats complets du baromètre des villes cyclables de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) ont été publiés ce jeudi 6 février 2019, vous pouvez les retouver en détail ici ou par . Avec près de 185 000 réponses, soit une progression de 63% depuis la première édition de 2017, cette enquête est devenue la plus importante contribution citoyenne au monde sur le vélo. Le nombre de communes classées (cf. dépassant le seuil de 50 réponses validées de cyclistes) a plus ainsi plus que doublé atteignant le nombre de 763.

Le baromètre propose aux personnes enquêtées de noter une trentaine de questions déclinée sur 5 thématiques au sujet pour une commune évaluée :

  • leur ressenti général concernant leur quotidien à vélo ;
  • la sécurité de leur déplacement à vélo ;
  • le confort de déplacements à vélo ;
  • l’importance accordée au vélo par la commune ;
  • le stationnement et les services vélo.

Il s’intéresse également au profil du répondant (données à venir). Chaque question est notée de de 1 à 6 (la moyenne est donc à 3,5) et leur agrégation permet de déterminer des scores par thème ainsi qu’un score global noté de très défavorable à excellent à la manière de l’étiquette énergie des appareils électroménagers. Il se présente ainsi :

echelle scores baro web

La forte évolution du nombre de répondants s’est accompagnée d’une modification significative de la répartition des scores de climat vélo : plus de la moitié des communes du baromètre (53%) sont classés avec un climat défavorable ou très défavorable en 2019 : le poids global des deux classes de queue de peloton a gagné 14 points en deux ans :

baro France 2017 19 repart score WEB

Le climat vélo des communes classées d’Île-de-France était plus dégradé encore que celui constaté en France en 2017, et c’est également le cas en 2019. Le nombre de communes classées est passé de 70 à 148, et ce n’est pas plus de la moitié comme pour les communes classes de France mais près des deux-tiers (63%) dont le climat vélo se voit classé défavorable ou très défavorable en d’Île-de-France !

baro IDF 2017 19 repart score WEB

Rappelons que le baromètre n’est pas un panel. Ses 2 photos de la situation s’appuient sur un nombre de communes et de répondants différents d’une édition l’autre, et on doit souhaiter encore plus d’inclusions les prochaines années... Ces évolutions de structures de répondants expliquent une part des différences de profils constatés ci-dessus. Mais le ressenti des répondants peut également être modifiés dans le temps au regard d’évolutions constatées (ou non) dans leur commune. Dans la mesure où notre pays et notre région partent de loin en matière de climat vélo, on peut faire l’hypothèse que l’expérimentation de nouveaux aménagements, ici ou ailleurs, puisse avoir quelques effets sur une élévation de leur degré d’exigence

Et à Malakoff, donc ?

En 2019, les 307 réponses validées du baromètre des villes cyclables ont permis à Malakoff de remplir l’objectif proposé par la FUB d’un taux de réponses de 10 cyclistes pour 1 000 habitants. Cela représente près d’un tiers de répondants validés de plus qu’en 2017 pour notre ville où la participation était déjà relativement haute au regard de la moyenne des communes.

Pour cette nouvelle édition le score global du climat vélo s’établit à 3,25 et place la ville dans la classe « moyennement favorable ». Il apparait ainsi en baisse par rapport à celui de 2017 qui a 3,59 correspondant à un climat vélo noté « plutôt favorable » qui plaçait Malakoff sur le podium du climat vélo d’Île-de France derrière Sceaux et Versailles au sein de 70 villes alors classées. Une note de 3,59 n’aurait placé la ville qu’à la 5ème place en 2019 et la baisse à 3,25 du score moyen attribue à notre ville une 12ème position sur 148 communes cette fois.

carte 2019 Web

Pour autant, si plus de la moitié (56%) des répondants de 2019 jugent que la situation n’a pas évoluée sur deux ans, ils sont 11% à l’estimer défavorable quand un tiers (33%) indiquent une évolution favorable. L’équipe du baromètre indique donc une évolution favorable (+12%) pour la moyenne des ressentis. Si les scores de l’ensemble des questions posées sont tous supérieurs à la moyenne des villes de 20 à 50 000 habitants du territoire national, ils sont tous inférieurs à ceux de la ville en 2017, à l’exception d’une question relative à la dangerosité de la traversée des carrefours.

Outre le score moyen, l’illustration ci-dessous indique des scores agrégés des cinq thèmes du questionnaire. Si tous les scores figurent dans la même catégorie « moyennement défavorable » que le score moyen, on note tout de même une hiérarchie entre eux : le score du ressenti général concernant le quotidien à vélo approche de la moyenne (3,43), devant ceux du stationnement et des services vélo (3,35) et du confort de déplacements à vélo (3,22). Les deux thèmes qui ferment le ban sont la sécurité des déplacements à vélo (3,12) et l’importance accordée au vélo par la commune (3,11).

zoom scores MLK web

Le niveau de participation est un vrai atout pour la qualité des données générales, mais également pour la remontée des besoins que permettaient les cartes électroniques des points noirs et axes à aménager que proposaient cette année le baromètre. Elles sont synthétisée ci-dessous (vous pouvez retrouver un peu plus de détail dans un article de décembre 2019 ici)

carte noire MLK WEB

Il s’est objectivement passé peu de choses en matière de climat vélo sur notre commune entre 2017 et 2019. Si dans cet intervalle les cyclistes et Dynamo Malakoff se sont fortement impliqués dans les travaux de préparation du Plan global de déplacement (PGD) de la ville, ils n’ont pas vu beaucoup d’avancées concrètes répondant aux difficultés qu’ils rencontrent au quotidien. Les résultats du baromètre ne sont donc pas étonnants. Cette fin de mandature a été marquée par la saisine du Conseil municipal par Dynamo qui, forte de 1 400 signatures de Malakoffiots de plus de 15 ans, a permis un vote à l’unanimité le 26 juin 2019 de la réalisation du Plan vélo d’ici fin 2022 (rappelons que présenté au début de l’année 2013, il figurait au programme de la présente mandature), et qu’il apparait aujourd’hui comme priorisé en première place du projet de PGD.

L’année 2019 aura également été pour Dynamo celle d’un renforcement de sa structuration au travers du Collectif vélo Île-de-France, qui vient de produire le projet d’un Réseau express vélo régional : le RER V, et de son adhésion à la FUB dont le rôle est majeur ses dernières années. Dans la foulée des résultats de ce baromètre Dynamo s’inscrit dans une démarche de plaidoyer pour un système vélo de la FUB et publiera dans les tous prochains jours son manifeste et un questionnaire qui proposera aux candidats de l’élection municipale de 2020 de se positionner sur des mesures en faveur du système vélo.

2020  Dynamo Malakoff